Oscar Fou

Concert pour petites et grandes oreilles.
Chansons tendres et bancales.

Antoine Compagnon : guitare, chant, chœurs, percussions.
Jean-Louis Compagnon :
guitare, chant, chœurs, percussions.
Mélanie Montaubin :
ukulélé, chant, chœurs, percussions.

Il est question d’un escargot qui se fait la malle
et d’un croque-mitaine mangeur d’enfants.
D’homme animal, de frangin assassin et de câlins de maman.
Il est question des monstres, ceux de la nuit et ceux de la vie,
Et de tous ces héros qui nous font devenir grands.
Il est question de parents agacés, d’un enfant exilé et d’un petit prince apprivoisé.
Ça raconte l’envie quand on est petit d’aller pêcher les étoiles,
Et de celle, quand on est plus grand, de prendre la vie à rebrousse-poil.
Tour à tour drôle ou poétique, ce trio nous invite à partager son univers intime et malicieux.

Et puis il y a ces valises, sur lesquelles sont installés les personnages des chansons.
Comme sortis de leurs cachettes pour nous raconter leurs histoires.
Des valises parce que petit, on camoufle souvent dans des boîtes nos plus grandes peurs et nos plus grands secrets.
Et parce qu’adulte, on trimballe toujours et partout avec nous nos histoires de vie et nos souvenirs.

La musique jubile, saute par dessus les ruisseaux, grimpe aux arbres et lâche le guidon dans les descentes. Si elle peut être ocre mineure pour évoquer l’automne, elle sait aussi être sauvage et rock’n roll pour évoquer les peurs.
Ce spectacle peut se dérouler en intérieur ou en extérieur, et dans des lieux équipés ou non techniquement.

­